Les femmes et la Révolution...

Publié le par Mme STAUNER

Cahier des représentations et des doléances du beau sexe, au moment de la tenue des états généraux (1789).

"Sire,

On nous accuse d’être babillardes : il est cependant bien clair que nous ne sommes pas pressées de parler, puisque nos doléances ne viennent qu’après l’énorme & insolent bavardage des hommes. Ces doléances, précisément parce qu’elles sont tardives, n’en seront que plus réfléchies & mieux fondées.

Nous l’avouerons, Sire, nous avons été aussi surprises qu’humiliées de n’être point appelées aux états généraux de la nation, dont nous sommes la portion la plus aimable, la plus douce & quelquefois la plus sensée. Nous étions certainement en état d’y porter des lumières. L’histoire atteste qu’il y a eu de grandes reines, comme il y a eu de grands rois, & que les femmes sont aussi capables de bien gouverner que les hommes".

Source: BNF

Publié dans 4e

Commenter cet article