PRIX ET SALAIRES AU XIXe SIECLE

Publié le par Mme STAUNER

 
I - Prix de vente (au détail) 1857 (F)
Comestibles 1/2 kg de pain de froment de 1e qualité 0,22
1/2 kg de pain de froment de 2e qualité 0,17
1/2 kg de pain de froment mêlé de seigle ou d'orge 0,13
1/2 kg de viande de qualité moyenne de boeuf 0,55
1/2 kg de viande de qualité moyenne de vache 0,55
1/2 kg de viande de qualité moyenne de mouton 0,60
1/2 kg de viande de qualité moyenne de veau 0,70
1/2 kg de viande de qualité moyenne de porc 0,70
Volaille de grosseur moyenne ou ordinaire Poulet 0,85
Oie 2,25
Dinde 5,12
Canard 1,31
Pigeon 0,50
1/2 kg de beurre de table 1,10
de cuisine 1,00
1 douzaine  d'œufs 0,50
1 litre de pommes de terre (qualité ordinaire) 0,03
de haricots 0,20
Boissons    
1 litre de vin rouge consommé par les classes ouvrières 0,60
1 litre d'eau-de-vie commune 1,57
Combustibles    
1 stère de bois non flotté (en bûches et rondins) 2,29
100 kg de charbon de bois 6,50
II - Salaires

   
Prix moyen de la journée d'un bon ouvrier (non nourri) dans les professions ci-après:    
Journalier agricole occupé une partie de l'année 1,70
Journalier agricole occupé accidentellement (époque de la moisson non comprise) 1,70
Maçon 2,30
Charpentier 2,50
Menuisier 3,00
Serrurier 3,00
Forgeron, maréchal ou charron 2,50

Source: Registre des renseignements statistiques,
canton de Sancoins (1857-1866)

       
Dépenses habituelles en 1852 d'un journalier célibataire (gagnant environ 200 F par an):
40. Pour le logement? 60 F
41. Pour la nourriture? 180 F
42. Pour l'habillement? 30 F
43. Fait-il des économies, et à combien de francs peut-on en évaluer le chiffre par année? 0 F


Dépenses habituelles en 1852 d'une famille moyenne de journaliers de cinq personnes (père, mère, trois enfants), gagnant environ 300 F par an:
44. Pour le logement? 60 F
45. Pour le pain? 240 F
46. Pour les légumes: compris avec le logement  
47. Pour la viande? 6 F
48. Pour le lait? 30 F
49. Pour le vin (bière, cidre, etc.)? 3 F
50. Pour le sel? 5 F
51. Pour l'habillement? 50 F
52. Pour le chauffage? 0 F
53. Pour l'impôt? 7 F
54. Autres dépenses diverses? 0 F
55. Fait-elle des économies, et à combien de francs peut-on en évaluer le chiffre par année? est redevable

Source: Enquête agricole,
canton de Sancoins (1852)

Publié dans 4e

Commenter cet article

Benestroff 12/04/2017 16:11

Bonjour Madame,
Votre travail est très intéressant. J'effectue actuellement des recherches sur des enfants confiés à des familles par l'Assistance Publique de la Seine entre 1902 et 1930 à Gannat et dans les environs. Auriez-vous collecter des informations sur ces questions. Je m'intéresse aux conditions de vie des enfants et familles nourricières à cette époque.
Vous remerciant de votre attention.
Bien cordialement,
Corinne Benestroff
Université ParisV

girard 22/01/2017 16:33

Bonjour, je ne comprends pas comment une famille gagnant 300 F par an puisse dépenser 401 F. S'endette-t-elle ?